Rayon: OFF
Rayon:
km Set radius for geolocation
Lancer la recherche

Comment calculer mon ratio d’endettement

Comment calculer mon ratio d’endettement

Vous avez beau être sympathique et plein de bonnes intentions, mais à lui seul, votre beau sourire ne suffira pas à persuader la banque de vous consentir un prêt hypothécaire.

En premier lieu, votre institution financière voudra scruter votre capacité à rembourser le prêt qu’elle s’apprête à vous faire.

Et c’est la moindre des choses, puisque bon nombre de Canadiens tendent à repousser leurs limites d’endettement. Selon les plus récentes données de Statistiques Canada publiées à la suite du premier trimestre de 2018, la dette des ménages en proportion du revenu disponible est de 170%, alors qu’elle était de 66% en 1980. Ainsi, pour chaque dollar gagné, un ménage doit rembourser 1,70$ sur le marché du crédit.

Pour la banque, un client insolvable est un client qui n’est pas payant. Ainsi, elle voudra s’assurer d’une certaine garantie. C’est pourquoi la plupart des banques se basent sur plusieurs indicateurs afin de déterminer le risque de prêter de l’argent à un client donné.

Les ratios d’endettement

Il existe plusieurs types de ratios utilisés pour estimer quel sera l’impact d’un prêt hypothécaire sur le budget familial.

Le ratio de l’amortissement brut de la dette (ABD) est largement utilisé par les institutions financières. Ce ratio est obtenu en divisant la somme de vos dépenses reliées à votre habitation (hypothèque, électricité et frais de condo) par votre revenu. Ce ratio ne tient pas compte de toutes les autres dépenses de la vie courante, mais il permet d’isoler la part de votre budget réservée pour votre logement. D’une institution financière à l’autre, le ratio maximal oscille entre 32 % et 39 %.

Quant au ratio de l’amortissement total de la dette (ATD), il tient compte de toutes vos dépenses, et permet ainsi d’évaluer de manière plus réaliste votre situation. Ce ratio se calcule en divisant le montant de vos dépenses (ce qui inclut les paiements de votre voiture, les intérêts de carte de crédit et les frais d’emprunt hypothécaire) par votre revenu total. Normalement, ce ratio doit être inférieur à 40%.

Le bon ratio

Bien que les banques se fient à leurs ratios, vous seul êtes en mesure de déterminer la part que vous souhaitez consacrer au remboursement de vos dettes, hypothécaires ou autres. Idéalement, il est préférable de conserver un ratio d’endettement assez bas, inférieur à 30%. Cela vous permettra non seulement de vous qualifier plus facilement auprès des institutions financières, mais aussi de jouir d’une vie de meilleure qualité, et surtout moins stressante.

Conseils

– Avant même de magasiner une maison ou un immeuble, obtenez une préapprobation hypothécaire auprès d’une institution financière.

– Fixez vos propres limites. Le financement maximal accordé par la banque ne constitue pas un idéal à atteindre, mais une limite qui ne tient pas nécessairement compte de plusieurs dépenses de consommation courantes.

– Au-delà des ratios d’endettement, la banque considérera d’autres facteurs avant de vous accorder un prêt hypothécaire, notamment votre score de crédit.

– Le simple fait d’avoir accès à beaucoup de crédit qui demeure inutilisé peut nuire à vos demandes d’obtention de prêt.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.

Source:TVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec